Le mieux vivre est un art de vivre ?

03-10-2018 à 10:08:16
Mais le mieux-vivre ne concerne pas que les seniors et les patients. Nutrition, alimentation, sport, sommeil, stress…Rechercher le
mieux-vivre à travers ses choix quotidiens ou des changements d’habitudes plus
en profondeur, seul ou accompagné d’un coach, peut considérablement améliorer
le quotidien et avoir un impact positif sur la santé, quel que soit son âge ou
sa situation. Et, par conséquent, réduire le recours aux soins lourds et
couteux.
Le bien-être, c’est prendre le temps et savoir apprécier
En tant que thérapeute, quel est le lien entre bien-être et santé selon vous ?
Pour la plupart d’entre nous, la santé se conçoit comme l’absence de maladie, de douleurs physiques ou handicap. Le bien-être est état
plus subjectif, de ressenti émotionnel agréable. En réalité, les deux sont
intrinsèquement liés et interdépendants car la santé facilite le bien-être et
le bien-être nous protège des maladies en renforçant notre système immunitaire.
Le 11 juin à récemment été institué Journée mondiale du bien-être. Pourquoi cet intérêt croissant et quelle place occupe-t-il au sein
de notre société ?
C’est en effet une aspiration des société économiquement avancées, quand les besoins fondamentaux sont déjà assurés. Loin d’être
accessoire, le bien être est un enjeu de santé essentiel, L’OMS (Organisation
Mondiale de la Santé), définit d’ailleurs la santé comme ‘un état de complet
bien-être physique, mental et social’.
Quels sont les chemins possibles pour tendre vers le bien-être ?
Cela passe d’abord par une alimentation saine (qui peut aussi inclure des périodes de fasting) et la pratique d’une activité physique ou sportive régulière.Et pour chasser les émotions négatives, le yoga ou la méditation s’avèrent
souvent très efficaces. Le contact avec la nature peut aussi se relever
bénéfique : marcher deux heures par semaine en milieu naturel améliorerait
notre état émotionnel et notre production d’anticorps. Enfin, il faut aussi
favoriser le lien social, vecteur fondamental de bien-être.

On parle beaucoup d’empathie, de pleine conscience ou encore de
bienveillance : le bien être passerait-il aussi par une certaine ‘hygiène
mentale’ ?
Le bien être implique de limiter les émotions négatives telles que le stress, le ressentiment…il est donc utile de cultiver des
rapports humains harmonieux. Pour cette raison, travailler la bienveillance, la
compassion ou l’empathie – y compris envers soi-même – est une démarche
indispensable. Il existe également l’alimentation en pleine conscience.
  • Liens sponsorisés